OSERESO - Centre de formation webmarketing, marketing et communication

Repenser le marketing en intégrant le Growth Hacking

By Press Team osereso|Date : 26 septembre 2017 364 Commentaires

Ma définition du Growth Hacking l’efficacité maximale. C’est-à-dire mettre en place une stratégie visant à obtenir une croissance forte et rapide, en détournant le système pour un résultat maximal avec un minimum de moyens.

Frédéric CANEVET:Product Manager chez Eloquant.com "Le webmarketing traditionnel convient parfaitement si on a les moyens et le temps, mais si on est une startup ou une TPE, il faut prendre des raccourcis et être plus agile."

Question 1 : Pourriez-vous vous présenter et préciser votre parcours ?

Cela fait plus de 15 ans que je travaille dans le domaine du webmarketing ? J’ai débuté dans les années 2000, à la fois dans le Product Management dans le domaine des logiciels B2B, et en parallèle j’ai monté le Blog ConseilsMarketing.com en 2006.

J’ai ainsi créé la première formation vidéo au blogging Pro en 2009, avec plus de 1000 acheteurs à l’époque. Depuis le Blog ConseilsMarketing.com fait partie du top 10 des blogs marketing en France, avec plus de 10 000 visiteurs / jour et 40 K€ de CA annuels. J’ai d’ailleurs fait un bilan de 11 ans de blogging dans un article : http://www.conseilsmarketing.com/mailings/ce-que-jai-vous-dire-apres-11-ans-bloguer-4700-articles-et-25-millions-de-visiteurs

En parallèle du Blog, je suis toujours Product Manager chez Eloquant.com, éditeur de solutions de gestion de la relation client (centre d’appels, chat, enquêtes de satisfaction, parcours client, analyse sémantique…).

Je suis devenu ce que l’on appelle un « Slasher », c’est-à-dire une personne qui cumule 2 activités en même temps.


Question 2 : Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

Ma définition du Growth Hacking l’efficacité maximale. C’est-à-dire mettre en place une stratégie visant à obtenir une croissance forte et rapide, en détournant le système pour un résultat maximal avec un minimum de moyens.

Le growth hacking se distingue donc par 2 mots :

- « Hacking », c’est-à-dire détourner le système, tout en restant dans le cadre de la Loi. C’est flirter avec les limites du système, avec des idées ingénieuses et originales, et un peu d’automatisation. Ainsi, j’ai tendance à dire que Dick Fosbury (l’inventeur de la technique éponyme de saut en hauteur) était un Growth Hacker, car il a su remettre en question les règles de son sport pour trouver une technique plus originale et plus performante. Dans le domaine de l’entreprise, c’est par exemple utiliser un outil pour ajouter en masse des contacts ciblés sur linkedin en B2B, c’est faire du newsjacking pour détourner une actualité… Le problème c’est que souvent les startups, les webmarketeurs… retiennent surtout ce mot dans Growth Hacking. Pour eux le Growth Hacking c’est récupérer des emails de Linkedin, des forums… et faire du « cold mailing » (souvent assimilé au spaming). C’est comme en référence, il y a du white / Gray / Black Growth Hacking !

- « Growth », c’est l’adaptation des méthodes agiles de l’informatique (SCRUM), pour mettre en place un tunnel et un cadre pour ses actions marketing. Il s’agit de modéliser son tunnel de ventes en utilisant un modèle comme celui « AARRR ». Le but est d’analyser où le tunnel de ventes est le moins performant, de sélectionner les idées les plus intéressantes pour corriger la situation, puis de mesure l’impact. Cette méthodologie permet de structurer sa stratégie marketing, et de fonder ses décisions sur des chiffres et non plus de l’intuition. Cela permet à des startups, PME… d’optimiser leurs budgets marketing afin d’aller à l’essentiel pour ne plus se disperser.

Il est intéressant de distinguer les 3 profils Hackers, que l’on retrouve aussi dans le référencement naturel :

- Les « white hat » : Ceux qui innovent de manière intelligente, tout en respectant la législation. Ils basent leur réflexion sur la rationalité, le tunnel AARRR. C’est la clé de la croissance long terme, et d’une bonne e-Réputation.

- Les « gray hat » qui flirtent avec la légalité, tout en restant du bon côté de la Loi. C’est par exemple mon cas, je reste dans la légalité, mais je m’autorise l’utilisation d’outils qui me font gagner du temps.

- Le « black hat », qui exploitent les techniques illégales, dans un esprit « Pas vu, Pas pris ». C’est en particulier ceux qui spamment avec des emails non sollicités des personnes via de l’aspiration d’emails, car elles savent bien que la CNIL a très peu de chance de les poursuivre. C’est Xavier Niel et son Turbophone (il a d’ailleurs perdu son procès contre le 3615 Ulla, mais ils avaient déjà perdu la bataille une fois le jugement rendu…).


Question 3 : Pourriez-vous nous citer des exemples d’entreprises ayant intégré avec succès les stratégies de Growth Hacking ?

Les exemples sont très nombreux (comme AirBnb qui piratait le site de petites annonces GraigList aux USA pour les attirer sur son site).

Ce sont souvent des entreprises qui ont retenues la partie « Hacking » de Growth Hacking, en nourrissant leurs croissances sur le dos d’un leader qui s’était endormi sur ses lauriers.

Voici des exemples Français, qui permettent de mettre en lumière que le Growth Hacking n’est pas de la « magie », ni quelque chose de récent, mais plus un état d’esprit :

- Keljob.com qui a commencé en centralisant toutes les offres d’emplois de ses concurrents sur son site, devenant ainsi la référence (alors qu’ils n’avaient pas demandé l’autorisation à l’époque).

- Xavier Niel qui a bâtît une partie de sa fortune en détournant les clients du 3615 Ulla vers son propre service de minitel rose grâce à logiciel le « Turbo Phone ».

- Ludovic Barthelemy de MarketingHack.fr qui a fait plusieurs dizaines de millers d’euros de chiffres d’affaires en récupérant les coordonnées génériques de milliers de petites entreprises (coiffeurs…) pour vendre une formation vidéo au référencement local (ce cas est expliqué dans le livre).


Question 4 : Quelles sont les outils indispensables à la pratique du Growth Hacking ?

J’ai écrit un article complet où je détaille plus de 50 outils pour faire du Growth Hacking http://www.conseilsmarketing.com/e-marketing/larsenal-du-growth-hacker-debutant J’aime particulièrement SEMrush, Linkedin Helper, Crowdfire…

Le problème, c’est qu’ils concernent surtout la partie « Hacking » de Growth Hacking, avec des outils pour « doper » légalement sa croissance.

C’est pourquoi je dirais, que la modélisation du tunnel de ventes AARRR est tout aussi importante que ces outils, car elle permet de donner un cadre pour une croissance rapide d’une entreprise (attention cependant à ne pas oublier la stratégie à long terme !).

C’est ce que j’essaie de démonter dans mon livre « Le Growth Hacking » (http://amzn.to/2fIyHJn), en proposant une méthode en 8 semaines pour maîtriser les bases de la méthode, avec en plus 5h de formation vidéo afin de voir « en pratique » comment faire.

Sur les outils, certains diront aussi qu’un Growth Hacker doit savoir coder ses propres outils, créer des scripts… C’est certain que cela aide fortement, mais cela nécessite du temps et un esprit analytique, alors que des outils peuvent le faire simplement et rapidement pour quelques dizaines d’euros.


Question 5 : Quelle est la différence entre webmarketing traditionnel et Growht Hacking?

Le web-marketing traditionnel n'est pas en opposition avec le Growth Hacking.

Le Growth Hacking reprend certaines techniques de Web Mareketing (ex: la publicité PPC comme Facebook Ads & Adwords, le SEO...), mais l'état d'esprit est différent.

Le but est double :

- appliquer la structure du tunnel AARRR pour optimiser ses ressources et ses décisions

- être créatif, casser les codes, et à flirter avec la limite

Ainsi en webmarketing traditionnel on va appliquer "les bonnes vieilles recettes", par exemple en SEO on va lister les mots clés stratégiques, mettre en place un planning éditorial, rédiger en interne des textes...

En appliquant le Growth Hacking en SEO, on va par exemple déterminer les mots clés qui génèrent le plus de trafic sur les sites des concurrents (via SEMrush,), puis faire rédiger des articles "basiques" en off shore par un prestataire, tout en rédigeant 1 article de très grande qualité avec des techniques de promotion (citation, interviews...) pour attirer du trafic vers cet article.

Le webmarketing traditionnel convient parfaitement si on a les moyens et le temps, mais si on est une startup ou une TPE, il faut prendre des raccourcis et être plus agile.

Et généralement, une fois que la stratégie de Growth Hacking a prise, il faut reprendre les fondamentaux du Marketing afin de passer la barrière du court terme pour assurer une croissance durable et à long terme.

C'est l'exemple même d'AirBbB qui désormais utilise des techniques marketing très conventionnelles (branding, publicité...).


Question 6 : Quelles erreurs fréquentes éviter dans la mise en place du Growth Hacking ?

L’erreur c’est de penser que le Growth Hacking c’est « bourriner » en récupérant des emails, en automatisant toutes les actions… Or si cela donne des résultats à court terme, ce n’est pas la bonne solution à long terme. En effet, une mauvaise réputation se fait très rapidement, et ensuite il est très compliqué de remonter.

En plus, avec la nouvelle législation GPDR sur la protection de la vie privée qui arrive, certaines pratiques « limites » vont être clairement illégales, ce qui permettra de réduire les abus.

Car en sur-exploitant un outil, on finit par le casser… c’est par exemple le cas de Linkedin. Comme ils cherchent à concurrencer Facebook (et à devenir le Facebook des Pros), ils permettent les Growth Hackers à récupérer des coordonnées, à faire de l’emailing sauvage… ce qui risque de faire fuir les utilisateurs, comme c’est déjà le cas de Twitter dont les politiques de confidentialités trop souples en ont fait une vraie machine à Spam et à Robots, alors qu’il faut mettre de l’humain, apporter de la valeur ajoutée et de l’émotion pour gagner la confiance et vendre.


Vous aimerez aussi

Une nouvelle ère de SEO est en vue…

« Depuis que les utilisateurs recherchent sur plusieurs appareils, Google est capable de mieux...

Lire la suite

Sous traiter son e-commerce : un levier de rentabilité ?

« Il est nécessaire désormais « d’être » sur le web, mais pas n’importe comment. »  ...

Lire la suite

Le transmédia storytelling : une tendance qui s’impose en marketing digital

« Le storytelling, par son pouvoir évocateur, sollicite de manière particulière le cerveau...

Lire la suite

364 Commentaires

laissez un message

6, mars, 2019 / Répondre

Los Blancos, with captain Sergio Ramos suspended after deliberately collecting a yellow card in the first leg, had been looking to build on a slender 2-1 lead from that game in Amsterdam and stay on course for a potential fourth straight European triumph.

However, after Raphael Varane’s header rattled the crossbar, Ajax raced into an early lead through Hakim Ziyech before Dusan Tadic set up David Neres for a second in the 18th minute.
tinyurl
Real Madrid were forced into two changes when Lucas Vazquez and Vinicius Junior went off injured, with substitute Gareth Bale hitting the post just before half-time.

Ajax looked to have put the tie to bed when Tadic swept in a brilliant third goal just after the hour – which was eventually given following an extensive Video Assistant Referee review to check if the ball had gone out of play in the build-up.

8, mars, 2019 / Répondre

Inter Rapid Wien live score (and video online live stream*) starts on 21.2.2019. at 20:00 UTC time at San Siro/Giuseppe Meazza stadium, Milan, Italy in UEFA Europa League, Knockout stage – Europe. Here on SofaScore livescore you can find all Inter vs Rapid Wien previous results sorted by their H2H matches. Links to Inter vs. Rapid Wien video highlights are collected in the Media tab for the most popular matches as soon as video appear on video hosting sites like Youtube or Dailymotion. We’re not responsible for any video content, please contact video file owners or hosters for any legal complaints tinyurl.

10, mars, 2019 / Répondre

Ernest Quintana, 78, was at Kaiser Permanente Medical Center in Fremont when a doctor – appearing on the robot’s screen – informed him that he would die within a few days.

A family friend wrote on social media that it was « not the way to show value and compassion to a patient« .

The hospital says it « regrets falling short » of the family’s expectations.

Mr Quintana died the next day.

12, mars, 2019 / Répondre

Theresa May says she has secured « legally binding » changes to her Brexit deal, a day ahead of MPs voting on it.

But European Commission President Jean-Claude Juncker » warned if the deal was voted down there was « no third chance ».

They spoke at a joint press conference in Strasbourg after a late meeting.

qui sommes nous ?

OSERESO est une société de conseil et de formation internationale.

Notre métier est d'accompagner les équipes marketing digital, communication digital et webmarketing à monter en compétences et à développer leur savoirs, savoir-faire et savoir-être. Chaque année nous accompagnons près de 1 000 collaborateurs d’entreprises publiques et privées.

Avec une équipe de près de 20 consultants et 35 formateurs notre équipe est à votre écoute tous les jours de 8h00 à 20h00 du lundi au vendredi et de 8h00 à 12h00 le samedi.

Ce site est la propriété de la SARL Keretis, société au capital de 7 500 Euro, dont le siège est 12 rue de Capri – 75012 Paris - N° Siren : 511 236 630.

Le site sur lequel vous venez de vous connecter a été élaboré au profit de tous les internautes désireux de mieux connaître l’activité d’OSERESO EN France et à l’étranger.

Ce site Internet répond aux dispositions légales prévues par la CNIL


Directeur de publication du site : Nicolas Belnou
Conception et réalisation : OSERESO
E-mail : contact@osereso.fr